Pages Publiques(?)

  • 007_Convergence

  • SEARCH

    002_ILES/ISLANDS
    <asciimage>

    .:;+;,`
    .#; '#####. .++
    `####### `+#``:##
    ,# ;## # `+
    ', :# ` + +#. `;
    +` ,'+ ##'.`,+# # `#, +
    .######+## # '' ,+ `,
    `# `#, .+ ' .' '
    :; ;+ # ' +
    ', :: :. # ; '
    #` ', # # # .
    `####: #;` :#+` ; ' #`
    .# +,` . `. . #+
    `+ : + ; , : ##
    # :## + + : # '
    ; ;+ , .#. .+# . + .#
    ,` #` '' # ` ` #
    ; + `, :##+###: ,. , # #
    ' `: , `: + , #
    : + : . : + + :+'
    ' # : , `. ` ; #;'++
    .:+ , : , ; + + ##
    #+ ` ; + ' , :# `#
    ## , ' # ` # ++ #
    `+ + + + # ++ #`
    + #` + # ` + :# #,
    # ` # # # + # ##
    # ' # + # #+;,
    # + # . # ' #: #' ::
    ` ` # # ` # `' ,#; ,;
    ; # # ` : ' #,... ,'
    # + # + '`
    : # + +##' ` ` ;
    + ,##' `# # : ' '
    ' + # `: # # #
    . ; + # :+#, # # . # ,
    : ` + ,; ; . : # .
    # # ' # ' # ; : # #
    .+ # : `####. ' , # # ##
    :; ; + #;'# # + # # , + # + #
    ', : : +; '# + # +: , ; + +`
    +` . # `` :# + # # # , . #'
    ', ' :+ `: + # # + ` `` ;
    ' ` ` +# ;+ + # # `# # + ;
    ' ## ## # # : ` ,# + # :
    # :# '# # # : ' . ` ` #; ,
    . ` , ## # # # # : ` #+' .
    . . #+ ;# # + # # # +,. .
    # ` `. ;: # + # # ' ##
    # .`' ; + # ' ,, + +: ` ',, .
    + ,# +.##:,' # ; ` :; # :` ## . `'# ` .
    `, ''. # ;#### ',+ + + + #'` `
    ;# ; ' ; `# +.# # + ,,' `
    ' # ; : . +,# # + #+ .
    + ' : # , # #. + +'.'
    + + ` # . ' + # ` `;# .
    + ';# # ` # .#` ` . #;` + .
    ' #`` # `##+: # # :.+ +
    : '+ + ` # `++ + .
    , +# ' ' .#. #.: +
    . +'` ' +;,#+` ,'# '
    `;#` ;. :'+` '
    . :;;' :' .#`+. +
    . `#.;#, :+ `'+`;' +
    `+'.`:+##+#+###;+ :#:
    `:'+####+:. :
    .
    </asciimage>

    <texte> Figure d'un Igloo utilisé par les chercheurs en milieu extrême - développé par <a href='http://icewall.com.au/' target='_blank'>Icewall One</a></texte>


    <texte>
    <i>Description de <b>UNE ÎLE</b> pour <b>ALOTOF</b> :</i>

    <b>ILES -- ISLANDS</b>
    <i>english :</i>
    Building lightweight structures allow the exploration of specific places such as Islands, no man's lands, brownfields, suburbs, malls, etc...
    The principle is to conduct long term artistic research in places that are not aimed to.
    These autonomous architectures, not so far from antarctic bases can create and experiment ways of producing on site energies,
    but also facilities for guests or events for a public that has to be invented.
    This places can be considered as a experimental platforms to welcome researches from other laboratories.

    <i>français :</i>
    La construction de structures légères permet d'exlorer des espaces singuliers tels que les îles, les déserts, les zones industrielles ou commerciales. Un principe du laboratoire est de mener une recherche artistique à long terme dans des espaces non traditionnellement dédiés à l'art.
    Ces constructions autonomes, assez proches des bases scientifiques polaires donnent l'opportunité d'expérimenter divers systèmes de production d'énergie, mais aussi de concevoir des structures d'accueil ou de repenser le rapport au public.
    Ces îles sont des plateformes expérimentales pour la mise à l'épreuve de propositions d'autres laboratoires.


    <b>UNE ÎLE -- AN ISLAND</b>
    <i>english:</i>
    The island is the archetype of an experimental place.
    As artists, we create autonomous objects that aim to exist in any contexts but when the projects become complex, the weight of the context always leads to crush project structures.
    We often figure the freedom zones that we create for a while as utopias. Utopias are useful as abstraction tools.
    <b>AN ISLAND</b> is an attempt to consider utopias as real spaces, a real island in which the context is modified for a limited piece of time.
    One of theses islands is located in Normandy, France, close to Cherbourg, (49°40'12”N – 1°35'01”W), its name is “L'île Pelée”, an old military bunker not used anymore.
    The aim of this proposition is to organize the migration of an artistic laboratory (http://laboratoiredeshypotheses.info) developped in 2011 and 2012 in Rezé (44, France) to this island, the same way an antarctic base would settle.
    This specific place could welcome residencies in connection with the other research projects and shelter a resource center gathering diverse patterns of time invention.
    This project comes from a novel written in 1940 by Adolfo Bioy Casares, “Morel's Invention” in which a entire island is recorded in a machine, as a permanent and concrete dream.
    The autonomous machine draws its power from the tides, and so produce a discontinuated activity.

    <b>AN ISLAND</b> tries to produce a situation in reality that could be directed by fictions.
    The fact that this island is subject to bad weather will force contributors to find technical solutions to hold on.
    That could be a perfect spot to test various propositions around the questions of time, energetic or symbolic autonomy and collaboration.
    For the moment this island is still a desert maintained by the army but some possibilities occur to conquer this piece of land, artistically.

    <i>français:</i>
    L'île est l'archétype du laboratoire.
    Les artistes créent des objets autonomes qui peuvent exister dans divers contextes, mais plus les oeuvres deviennent complexes et ouvertes, plus le poids du contexte risque d'écraser la création.
    En artistes, nous identifions souvent nos espaces de création à des utopies. L'utopie est un outil d'abstraction efficace.
    <b>UNE ÎLE</b> est une tentative de considérer les utopies comme des espaces réels, une île réelle dans laquelles les conditions, le contexte, sont modifiés pour un temps.
    Une des ces îles est située en Normandie, France, non loin de Cherbourg (49°40'12”N – 1°35'01”W), elle porte le nom d'Île Pelée, un fort militaire abandonné.
    Cette proposition a pour but d'opérer la migration d'un laboratoire artistique (http://laboratoiredeshypotheses.info) conduit en 2011-2012 à Rezé(44, France) vers cette île, à la manière d'une expédition polaire.
    Cette espce singulier pourrait accueillir des Résidences en lien avec les autres pôles de recherche et abriter un centre de ressources sur l'invention de nouveaux rapports au temps.
    Ce projet prend sa source dans la nouvelle d'Adolfo Bioy Casares écrite en 1940 “L'Invention de Morel”. Dans cette courte histoire, un savant parvient à enregistrer dans ses moindres détails une semaine de vie dans une île, et à la rejouer pour l'éternité.
    La machine de Morel tire son énergie des marées et fonctionne donc d'une manière discontinue.

    <b>UNE ÎLE</b> essaie de construire une situation de travail réelle qui puiserai son énergie dans la fiction.
    Cette île étant soumise aux aléas du mauvais temps normand, les contributeurs devront trouver des solutions opérantes pour parvenir à y travailler. Elle constituerait donc un lieu idéal pour tester diverses hypothèses autour de la durée, de l'autonomie énergétique et/ou symbolique et de la collaboration.
    Pour le moment, cette île n'est encore qu'un désert administré par l'armée, mais il existe une possibilité de la conquérir artistiquement.
    </texte>
    Visites so far: 3/42939


    dev g.stagnaro | license (cc)