Pages Publiques(?)

  • 007_Convergence

  • SEARCH

    L'invention du Patrimoine
    Dans "l'Invention de Morel", Bioy Casares nous lègue un modèle de saisie d'une île par un dispositif de simulation.
    Morel fige une semaine d'une vie idéale dans une machine.

    Les îles de la rade de Cherbourg sont déjà figées, fixées par une machine d'état, une boucle logique.
    Les stratégies traditionnelles de valorisation butent sur l'échelle du bâti, et sur la question de la nature du lieu.
    En effet, les digues, les forts, les casemates ne possèdent pas le statut de patrimoine, elles sont répertoriées comme infrastructures militaires.

    Inventer un patrimoine, c'est mettre au jour la qualité de mémoire de la rade, par des outils inédits.
    Pour contourner les blocages économiques qui reportent toujours plus loin les perspectives d'usage des lieux, il est nécessaire de prendre le problème sous un angle nouveau.

    Constituer un patrimoine, comme le précise la Convention de Faro, doit passer par l'usage. Ici nous opterions pour un rapport d'échelle et nous passerions de l'échelle géographique vertigineuse de la rade à l'échelle du corps, de l'habitation, de la vie sur les îles.

    Arpenter les lieux avec le corps, émettre des hypothèses concrètes en construisant des dispositifs d'occupation, sont des méthodes sérieuses de résolution du Théorème de Fermat que la rade est pour Cherbourg.
    Visites so far: 4/42940


    dev g.stagnaro | license (cc)